Malaisie

Malaisie

Malacca : à découvrir absolument !

Par perayu
Malacca : à découvrir absolument !

Perayu est un amoureux de l'Asie du Sud-Est, et il s'y est aventuré de nombreuses fois, car quand on aime on ne compte pas ! Focus aujourd'hui sur une destination de Malaisie : Malacca 


Malacca est sans doute l'une des villes les plus remarquables d'Asie du Sud-Est qu'il m'ait été donné de visiter. J'y suis retourné à plusieurs reprises et elle n'a cessé de s'embellir depuis qu'elle est entrée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2008. Colonisée tour à tour par les Portugais, les Hollandais et les Anglais, elle garde des traces laissées par chacun des envahisseurs, sans compter les fortes influences chinoise et musulmane.

La visite de la ville commence par la montée au Fort A Famosa en empruntant l'escalier qui part de la porte de Santiago, seule partie restante du rempart qui ceinturait autrefois la colline. La chaleur est éprouvante. Au sommet je me réhydrate en avalant une assiette d'ananas frais que vend un marchand ambulant. Après avoir fait un tour dans les ruines de la cathédrale St Paul - dont il ne reste que les murs et quelques stèles en hommage aux aventuriers et hauts fonctionnaires morts loin de leur terre natale - j'admire la vue sur le détroit de Malacca, quelque peu gâchée par les nouvelles constructions qui commencent à foisonner le long du rivage et je descends par l'autre côté pour me diriger vers le quartier rouge, qui fut érigé par les Hollandais.

La cité rouge à ne pas manquer !

La moiteur du début d'après-midi me fait renoncer à m'y rendre immédiatement, je préfère m'arrêter à la terrasse ombragée d'un restaurant où je commande une spécialité malaisienne, le nasi ayam, sorte de Schnitzel de poulet à la panure citronnée, servi avec du riz. Quelques thés glacés plus tard, je reprends ma visite de la cité rouge. J'y restai un long moment à admirer l'architecture du plus célèbre des monuments, l'église du Christ, jusqu'au crépuscule qui donne aux bâtiments de la place, d'incomparables reflets dorés.

Je dormais mal dans la petite chambre d'hôtel étouffante. La chaleur restait insupportable même en pleine nuit et malgré le ventilateur. Je me levais tôt et pris un petit déjeuner dans un restaurant indien. Quelques roti huileux que je trempais dans la sauce au curry et lait de coco. Je terminai par un kopi-o, un café trop sucré avec un nuage de lait concentré. Je repris ensuite la visite de la ville. Les rues commerçantes chinoises, un temple d'où s'échappaient d'enivrantes effluves d'encens, et la vieille mosquée du Kampung Kling, puis me rendis après avoir longé la rivière ayant donné son nom à la ville, au trois mâts échoué en plein centre de la cité, galion qui abrite le musée maritime.

N'ayant plus rien à voir, je passais l'après-midi à arpenter les trottoirs des nouveaux quartiers dont les rues formaient un quadrillage parfaitement symétrique. Je débouchais sur un centre commercial flambant neuf où je m'arrêtais dans une boutique de musique. Je vous retrouve pour la dernière étape de mon voyage : Kuala Lumpur.


Perayu n'est pas le seul à avoir parcouru Malacca : découvrez le carnet de voyages de Bibirose.

Commentez cet article

Carte du pays

Drapeau

Malaisie

Mises à jour des trippers











































































Malaisie

J'ai également visité ce pays

Photos : Malaisie

ENTREZ dans la communauté Tripper Tips EN 3 ÉTAPES !